Connect with us

Germany

POINTS CLÉS : Tout ce que fait l’Allemagne pour aider à réduire la hausse des coûts de l’énergie

Une pièce d'un euro se dresse devant une flamme sur une cuisinière à gaz.

Le gouvernement allemand a tout annoncé, des paiements de transfert ponctuels, des taxes exceptionnelles sur les bénéfices énergétiques et des allégements fiscaux pour aider à faire face à la hausse de l’inflation et des factures énergétiques. Photo : picture-alliance/ dpa | Jörg Carstensen

Le gouvernement fédéral allemand des feux de circulation des sociaux-démocrates du chancelier Olaf Scholz, des Verts et des libéraux démocrates libres a adopté 100 milliards d’euros de factures de secours pour aider à lutter contre la hausse de l’inflation et la hausse des coûts de l’énergie.

Mais une grande partie de cet argent n’a pas encore été dépensé. Le dernier paquet – d’un montant total de 65 milliards d’euros – n’a été convenu qu’il y a environ deux semaines.

Pendant ce temps, l’Allemagne a passé les premiers mois de cette année à enregistrer des taux d’inflation jamais vus depuis la Seconde Guerre mondiale. En août, le pays a enregistré une inflation de 7,9 %. Les prix de l’électricité ont doublé.

À l’approche de l’hiver, voici le soulagement qui est déjà prévu – ainsi que certaines choses que certains politiciens ont suggérées en plus.

Paiements uniques directs

Dans la mesure peut-être la plus simple, le gouvernement allemand accorde à certains groupes de personnes des transferts directs d’argent.

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le ministre des Finances et chef du Parti démocrate libre (FDP), Christian Lindner, lors d’une conférence de presse sur le plan d’aide de la coalition gouvernementale pour faire face à la flambée des coûts de l’énergie, le 4 septembre 2022 à la Chancellerie de Berlin. (Photo de Tobias SCHWARZ / AFP)

Pour commencer, toute personne employée en Allemagne obtiendra jusqu’à 300 € (le paiement est imposé) ajouté à leur salaire de septembre ou d’octobre, selon la fréquence à laquelle leurs entreprises paient des impôts sur les salaires. Les employés des entreprises qui paient mensuellement recevront l’argent supplémentaire en septembre, tandis que ceux qui paient trimestriellement le recevront en octobre. Pour plus d’informations, lisez l’article lié ci-dessous:

Les personnes qui ont un emploi n’ont pas à en faire la demande. Ils l’ajouteront simplement à leur fiche de paie ce mois-là. Le montant unique est ajusté en fonction du revenu, de sorte que ceux qui gagnent moins obtiendront plus. Ceux qui gagnent plus recevront moins d’addition.

Les chômeurs peuvent toujours recevoir le paiement s’ils ont travaillé en 2022. Comme les travailleurs indépendants, ils peuvent le réclamer sur leur déclaration de revenus. Les personnes en congé de maladie et en congé parental ont également le droit de recevoir le paiement. Pour plus de détails à ce sujet, lisez la pièce liée ci-dessous.

Encore une fois, les employés n’ont pas à demander l’allégement énergétique et les chômeurs et les indépendants peuvent simplement le déduire de l’impôt qu’ils paient au gouvernement.

Plusieurs escroqueries circulent actuellement en prétendant que vous devez faire une demande et fournir des informations personnelles pour recevoir le paiement. Nous avons détaillé certains d’entre eux dans la pièce liée ci-dessous:

De ce mois à décembre, le nombre de personnes éligibles aux allocations de logement en Allemagne passera à deux millions. Ces personnes vont recevoir un complément unique à leurs prestations existantes, notamment pour payer le coût plus élevé du chauffage. Après cela, le montant de l’avantage qu’ils reçoivent sera augmenté pour refléter les coûts énergétiques plus élevés.

UN 200 € un paiement unique est également prévu pour les étudiants, bien que chaque État fédéral puisse finir par payer le montant légèrement différemment dans un processus qui reste à définir.

Les retraités recevront un 300 € paiement le 1er décembreSt. Ils n’ont pas à en faire la demande, il s’ajoutera simplement aux versements qu’ils reçoivent de leur caisse d’assurance pension.

Enfin, les parents verront une augmentation du montant des allocations familiales (Kindergeld) qu’ils reçoivent, jusqu’à 237 € par mois, par enfant, jusqu’au troisième enfant inclus.

Des transports en commun moins chers

La mesure gouvernementale la plus célèbre adoptée dans le dernier plan de soutien a peut-être été le ticket mensuel à 9 € qui a connu un énorme succès en Allemagne pour tous les transports publics régionaux partout dans le pays.

Compte tenu de la popularité du ticket, le gouvernement fédéral des feux de circulation a réservé 1,5 milliard d’euros pour un ticket successeur qui commencera en janvier 2023.

Conçu pour inciter les transports publics à réduire la demande d’énergie, à réduire les coûts de transport des personnes et même à stimuler le tourisme estival, de nombreux économistes attribuent au billet à 9 € le mérite d’avoir empêché l’inflation allemande de s’aggraver.

Après l’expiration du ticket fin août, les gouvernements fédéral et des États se sont disputés sur ce qu’il fallait apporter comme successeur.

Berlin a déjà lancé son propre successeur à partir d’octobre et jusqu’à la fin de l’année. Les titulaires d’un abonnement “zone AB” – qui couvre tout dans les limites de la ville de Berlin – ne paieront que 29 € par mois. C’est moins de la moitié du coût normal.

Une personne achète le billet à 9 € à Francfort.

Une personne achète le billet à 9 € à Francfort. Photo : picture alliance/dpa | Boris Rössler

Bien que les gouvernements fédéral et des États se soient disputés sur ce à quoi devrait ressembler le ticket successeur national, ils ont l’intention de présenter un plan après une réunion le 12 octobre.e. Word est qu’un nouveau billet national coûterait environ 49 €.

Économiser de l’argent grâce aux crédits d’impôt

En plus de subventionner les transports en commun et de donner directement certains fonds aux gens, les mesures du gouvernement fédéral visent également à aider les gens à économiser davantage sur l’argent qu’ils gagnent grâce aux crédits d’impôt.

Le crédit d’impôt « Home Office », par exemple, a été pérennisé afin de contribuer à atténuer les besoins énergétiques plus élevés du travail à domicile, jusqu’à un plafond de 600 € par an.

Et tandis que le prix du gaz lui-même ne cesse d’augmenter, le gouvernement a réduit la TVA sur la consommation de gaz à 7 %.

Selon la taille de la maison d’une personne, cette réduction pourrait permettre d’économiser entre 140 € et 650 € par an, selon une projection. Mais gardez à l’esprit que les factures de gaz augmentent et qu’il y a aussi une taxe sur le gaz (plus de détails ci-dessous).

Le gouvernement prévoit également de permettre aux employés de déduire les cotisations d’assurance retraite de leurs impôts, ce qui leur laissera plus d’argent chaque mois.

Le ministre des Finances, Christian Lindner, travaille également sur des propositions visant à augmenter l’exonération fiscale, ou le montant qu’une personne gagne annuellement qui est exonéré d’impôt. Selon les propositions actuelles, ce montant passerait de 10 348 € à 10 633 € l’année prochaine, puis à 10 933 € en 2024.

Pendant ce temps, les soi-disant «midi-jobbers», ou les personnes qui occupent certains emplois à temps partiel, verront désormais les premiers 1 600 € qu’ils gagnent par mois exonérés d’impôts, au lieu des 1 300 € actuels.

:

Plafonnement des prix de l’énergie, freins ou répression des bénéfices ?

Le gouvernement a jusqu’à présent exclu un plafond sur le prix du gaz et a approuvé une taxe sur le gaz qui répercute une partie de l’augmentation des coûts sur les consommateurs à partir d’octobre. Cette taxe ajoutera 2,419 cents par kilowattheure au prix du gaz, qu’environ la moitié de tous les ménages allemands utilisent pour le chauffage. Nous avons détaillé le type d’augmentation des coûts que cela pourrait signifier dans l’article lié ci-dessous.

Cependant, le chancelier Olaf Scholz a noté que certaines sociétés énergétiques qui n’utilisent pas principalement le gaz, y compris celles qui pourraient produire de l’électricité par le vent, le solaire ou le charbon, profitent des coûts énergétiques plus élevés causés par les pénuries de gaz.

pylônes électriques au coucher du soleil

Les prix de l’énergie ont grimpé en flèche en Europe alors que la Russie a réduit l’approvisionnement en gaz naturel du continent. Photo par Matthew HenryonUnsplash

Il s’est engagé à introduire une taxe sur les bénéfices exceptionnels qui écrémera les bénéfices excédentaires, probablement par une action au niveau européen. La coalition souhaite également un frein tarifaire pour un niveau de base de consommation d’électricité. Cependant, tout ce qui est consommé au-dessus de ce niveau serait plus cher.

Bien qu’il reste encore des détails à régler, le ministre des Finances, Christian Lindner, a déclaré la semaine dernière que le gouvernement s’attend à pouvoir tirer 10 milliards d’euros de recettes fiscales exceptionnelles grâce à ces bénéfices excédentaires.

Quoi d’autre est prévu ?

En plus de ce qui précède, les politiciens allemands ont fait quelques promesses supplémentaires pour trouver des moyens d’aider les particuliers et les entreprises. Cela dit, bon nombre de ces mesures ne font que maintenant l’objet de discussions, nous sommes donc loin de savoir précisément à quoi elles ressembleraient.

Suite aux critiques de la Fédération des industries allemandes (BDI), le ministre de l’Economie et du Climat, Robert Habeck, s’est engagé à soutenir les petites et moyennes entreprises face à la hausse des coûts lors d’une réunion la semaine dernière.

Pendant ce temps, les sociaux-démocrates préparent une mesure visant à suspendre l’obligation pour les entreprises en faillite de demander une procédure d’insolvabilité, leur donnant un délai supplémentaire pour postuler aux programmes d’aide gouvernementaux.

Enfin, l’Allemagne prévoit d’augmenter ses importations de gaz naturel en provenance de pays autres que la Russie grâce à la construction de cinq terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL), les premières installations temporaires devant être mises en service à la fin de cette année.

On espère que cela contribuera à améliorer la situation globale de l’approvisionnement énergétique et à ramener les factures à un niveau plus stable.

William 44 ans Je m'intéresse à Expert de longue date des médias sociaux Défenseur inconditionnel de la musique Aficionado professionnel du café Evil coffee ninja Aficionado du bacon Expert primé de la culture pop Pionnier des médias sociaux Avec 7 ans d'expérience en écriture De Kbenhavn Danemark

To Top